Kaki King size

Publié le par arbobo

Si kaki était une couleur, ce serait un bleu nuit, celui d'une nuit étoilée, et qui vire à la paleur du soleil matinal après avoir traversé toute une palette de tons chauds et changeants.

2007-1014kaki-king62-copie-1.JPGElle fait moins d'un mètre soixante, fait largement 5 ans de moins que son âge, n'a peur de rien sur scène, possède un charme fou, et joue de la guitare comme n'importe quel guitariste rêve de savoir un jour le faire.

J'exagère. J'exagère même franchement, parce que parler de sa taille et des sourires qu'elle nous arrache durant le concert est superflu et déplacé. Son jeu, sa musique, son feeling, et même son chant puisque désormais elle chante, suffisent à remplir des pages et des pages.

Kaki King, je découvre depuis (très) peu. A peine entendu parler que j'écoutais et achetais son dernier album, Until we felt red. Pas grippe-sous, la musicienne, car en bonus on a droit à l'intégralité de son premier album Everybody loves you (2003). Entre temps, elle avait également publié Legs to make us longer en 2004.

Sa maîtrise impressionnante de la guitare lui a valu parait-il une réputation précoce, mais comme je ne suis pas dans un milieu de grateux, ça m'avait échappé. En revanche John Butler la connaissait, et l'a embringuée pour faire sa première partie sur son actuelle tournée mondiale. Elle a donc débarqué à Paris pour 3 dates en ouverture du trio. Mais dimanche j'ai eu le plaisir de la voir pour "son" concert au Divan du monde. Là, c'est elle qui avait une première partie, un américain comme elle, ultra prometteur, Rocco Deluca. Sa pop-folk devrait plaire aux si nombreux fans de Jeff Buckley, ses chansons sont bonnes et sa voix superbe.

La voix de Kaki King est plus discrète. Sans doute pas par timidité, car elle a l'air particulièrement à l'aise sur scène, elle joue avec nous, elle est même plutôt marrante. Elle fait tout toute seule, Kaki King. En écoutant ses disques on se dit juste qu'elle est douée, mais qu'en studio c'est à la portée de beaucoup. En voyant sa palanquée de pédales d'effet, on se dit encore qu'avec une pédale sampler (effectivement elle s'en sert) ce ne sera pas si dur que ça pour elle de s'en sortir.
Et on ravale vite toutes ces réserves mesquines. Non seulement elle joue comme une déesse, mais elle maîtrise un nombre de techniques impressionnant (flamenco, blues, folk, taping, picking, arpèges, slide...), utilisant souvent sa guitare comme percussion. Si elle n'était qu'une technicienne hors pair (et peu orthodoxe) ses disques ne vaudraient rien. Au contraire, elle nous embarque dès les premières notes. Je dois dire qu'elle m'a bien scotché. Toute notion de temps disparaît, les morceaux défilent et l'on est juste emporté. Sa musique tourne dans ma tête, je laisse tout ce que j'étais en train de faire et je laisse le sourire m'envahir en pensant aux nuages.

kaki-king-until-we-felt-red.jpg Je suis toujours surpris par les artistes chez qui on sent à la fois des centaines de références, et une patte personnelle qui prend le dessus. Je me dis qu'il faut être totalement décomplexé, avoir une capacité à plonger entièrement dans ce qu'on veut faire. Et chez cette jeune femme c'est ce qu'on sent, une forme de certitude, de sérénité, elle sait où elle va, sans jeter de paillettes et, surtout : sans pose. Pas le genre à se regarder (ça, on s'en charge volontiers pour elle ;-)

Si on veut lister tout ce à quoi j'ai pensé en l'écoutant, il faudrait un blog entier. En vrac : le flamenco, Charlie Byrd, le blues, les Cocteau twins, Cat Power, Tom Waits, Ani di Franco, les Dirty three, Lady and Bird, guitarlandia de Rubin Steiner, Sigur Ros, Pink Floyd période Animals...
Mais si je devais résumer, disons que dans l'ensemble l'atmosphère dominante rappelle la rêverie de la BO de Dead man par Neil Young, et le dernier album lorgne aussi vers Slowdive voire My bloody Valentine. Et si rien de tout ça ne vous parle, peu importe, il y a tout de même de fortes chances que vous aimiez Kaki King. A condition d'aimer les atmosphère riches, cotonneuses, les guitares, les accords surprenants, et ne pas rechigner aux instrumentaux. Car si elle chante sur la majeure partie du dernier album, les deux premiers sont surtout instrumentaux.

A la limite même sans aimer spécialement la guitare vous pouvez apprécier ces disques (le dernier est sans doute plus accessible, plus flateur à l'oreille). Elle triture tellement les sons qu'elle tire de ses cordes des choses surprenantes, mais de toute façon en studio elle a également fait venir quelques percussions, un clavier et une trompette. Et dès les premières espagnolades de Yellowcake, enveloppées de sa voix argentée, ça fonctionne. Et lorsqu'arrive Gay sons of lesbian mothers, on en reprendrait pour plusieurs heures avec un billet pour New York en prime.

Mais sur scène, elle assure quasiment seule. Traverse ses trois disques avant de nous donner en rappel Angeles d'Elliott Smith, puis d'enchainer sur un "impromptou" (avec l'accent), une totale impro, un morceau complet qui tient évidemment debout.
Si la guitare était un virus, je refuse le vaccin ^^


C'est joli la guitare à Kaki.

Publié dans concerts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

arbobo 19/10/2007 11:50

tu as écouté yellowcake et gay sons?ce sont ses meilleures.

Christophe 19/10/2007 11:33

Whaou, c'est chiant.

Par contre, "la guitare à Kaki", ça c'est bon

arbobo 19/10/2007 00:12

ben je préfère le 3e, puis le 1er.son dernier franchement c'est très bon, parfois j'ai un morceau d'elle qui me tourne dans la tête, ça fait un bien fou :-)sans même parler de ce qu'elle dégage sur scène.

musum 18/10/2007 23:59

j'écoute aussi beaucoup son disque en ce moment. je l'ai ouvert un peu par hasard après avoir vu sur le sticker que c'était produit par John McEntire .  je bloque sur le 2eme et du coup je n'ai toujours pas écouté  le 1er album :-(

arbobo 18/10/2007 00:48

remrque on serait dans une petite ville sans concerts on n'en dirait pas autant ;-)mais tu as bien raison lyle, en ce moment je suis parfois presque content qu'il y en ait 2-3 le même soir, c'est mieux pour mon portefeuille ^^