Gym Kelly

Publié le par arbobo

Petit préambule : j'étais fin septembre DJ au mariage de copains. Avec un certain succès puisque vers 7h du matin c'est moi ai demandé à la douzaine de derniers danseurs s'ils avaient sommeil, histoire que je puisse remballer (et donc me coucher une bonne heure et demi plus tard). Ils ont eu pitié et ont accepté. Si seulement je pouvais aussi bien réussir à chaque fois...
En même temps, ils auraient pu faire les difficiles, puisqu'en dehors des animations durant le dîner, mon rôle de DJ n'a vraiment commencé qu'à 1h30 du matin.

Car avant cela....

* suspense *

Avant cela, il y a eu un "kelly" (ça se prononce "kelly" mais c'est du gaëlique et ça s'écrit ceilidh). Ca n'est pas un jeu consistant à trouver laquelle des convives ressemble le plus à Jaclyn Smith des Drôle de dames (oui je me souviens de son nom de tête, c'est affligeant, j'assume ;-).
Un premier indice, pour vous, chez vous, sur votre écran : "le marié est écossais".

Jean-Claude Strateger prend la main, bravo, c'est courageux Jean-Claude.
Jean-Claude, que savez-vous des danses écossaises?
En dehors du fait que quand ils font la roue leur
kilt dévoile une ténébreuse affaire, veux-je dire.
Rien. Je m'en doutais.

Et bien sachez, vous toutes et tous qui nous écoutez, qu'un ceilidh est une série de danses traditionnelles animée par un groupe. Ce soir Heeliegoleerie avait rétréci de trio en duo, mais la qualité ni l'ambiance n'en ont pâti. Tenez-vous bien, chaque morceau était dansé d'une manière
différente. Il existerait plusieurs centaines de danses ! Et les Ecossais invités par le marié en connaissaient un certain nombre, ce qui a évité aux musiciens de faire eux-mêmes les démonstrations.

Impressionnantes cavalcades country, emballantes figures de couples recomposés à chaque passe, et réjouissant spectacle de deux musiciens faisant résonner un chateau et virevolter une centaine de personnes.
Le tout à un rythme effrené, qui n'a pas empêché les plus solides de tenir jusqu'à l'heure que j'ai dit. Quelle santé !

Eilidh au violon (qu'en folk on appelle fiddle, allez savoir pourquoi), Mark à la guitare et au chant. Et voilà. Ca suffit à vous mettre un barouf pas possible, des semaines de rééducation pour effacer les effets de ce ceilidh. On peut les
entendre ici.

En disque, je ne suis pas friand de musiques folkloriques, mais quand la musique est vivante, une danse de pubs et de fêtes où tout le monde participe, surtout en fait quand elle devient une musique live jouée par d'excellents musiciens qui se donnent à fond, il y a de quoi prendre vraiment du plaisir.

much and much to you Frisa & Stuart !

Publié dans arbobo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe 29/10/2006 11:16

Wha les mecs, regardez ça, pour découvrir par l'exemple la différence entre la soul et le funk, et accessoirement vous en payer une bonne tranche :
http://www.dailymotion.com/cluster/fun/video/xk8sk_social-supa-crew
(comme j'ai la flemme d'aller dans le code source, vous trouverez un lien dynamique là dessous après mon nom.

nfk (norbert fitzgerald kennedy avait du mal à emballer, en dépit d'un patronyme assez engageant)

Christophe 29/10/2006 10:32

Moi aussi j'adore U2

cqg

Cathie 29/10/2006 09:56

J'ai vécu semblable expérience dans un petit bal de la campagne belge, il y a une quinzaine d'années. J'en garde un souvenir de conviviale réjouissance.

Lutin 29/10/2006 00:14

Un petit commentaire pour marquer ma venu sur ton blog BOn dimanche a toi (Je voudrais aussi te demander si c'était possible de mettre un lien sur ton blog pour les Télé-News Music Awards merci d'avance si tu le fais, 1er catégorie Album International de l'année)

Christophe 28/10/2006 15:36

Et aussi Kelly Diojaiencoreoubliélepain

7w5