Ballon d'or

Publié le par arbobo

Qui c'est les plus forts et les meilleurs, c'est le Verts...
 
oualà, preumsse, ok podium, fallait bien que je m'y colle à l'exercice du best
of 2006, après vous avoir bassiné plus d'une fois avec ces palmarès qui
remplissent les pages de la presse spécialisée.
Zou, et après on discute :
la dream team (en écoute ici pendant votre lecture) :

3 singles

Gnarls Barkley Crazy, meilleur single haut la main
CSS Let's make love and listen to death from above
the Gossip Listen up
 

côté albums :
mes meilleurs
Cat power the Greatest

the Budos band The Budos band

Justine Electra Soft rock

Joan as police woman Real life

 

les outsiders :
the Gossip Standing in the way of control
Abd al Malik Gibraltar
Bat for lashes fur and gold
Nicole Willis and the soul investigators Keep reachin' up
CSS Cansei de ser sexy
Keny Arkana Entre ciment et belle étoile
ESG Keep on moving
the Konki duet Mountain mouton
Sépia Sépia
Holden Chevrotine


les ouais bon mais heu finalement non :
Gnarls Barkley St elsewhere
Candi Staton His hands
Scisor sisters Ta dah
Joanna Newsom Ys

les déjà oubliés :

les Pipettes qui se la pètent

Je vous en parlais récemment, la presse spécialisée sort son palmarès des meilleurs disques. Chacun à son rythme, journaux, radios et autres annoncent leurs préférés, souvent en parallèle avec la sélection des lecteurs.


Un mot sur ces palmarès des lecteurs. Ca n'a rien à voir avec le palmarès des journalistes, et ceux qui prétendent le contraire feraient bien de s'asseoir sur leur doigt avant d'écrire des inepties.
Je ne suis pas journaliste. J'achète la plupart de mes disques (les copies privées entre potes font le reste ;-) et je ne suis pas journaliste spécialisé à plein temps (bien que les 150 articles publiés ici en 7 mois laissent penser le contraire...).
 
Bref, tout en étant un gros consommateur de musique, je ne serai jamais autant au courant des nouveautés que les pros, et surtout je n'aurai jamais l'occasion de les écouter (presque) toutes. Alors comme tout le monde, je me base sur un mélange de lectures, d'intuitions perso et de préférences acquises (en fonction des labels, par exemple).
On glose beaucoup sur la puissance d'internet et l'émergence de groupes issus de myspace, mais the Arctic monkeys restent une exception, un contre-exemple magnifique (alors qu'eux-même considèrent que leur manager a fait un coup marketing en leur créant cette page et en la faisant mousser).

Ceci pour dire que dans mon palmarès à moi, il y a des disques que je connais. Je n'ai pas le dernier Perry Blake, artiste que j'aime beaucoup, donc je ne vais pas faire semblant et le faire figurer dans mon best of 2006. Si je me fais un plaisir en mettant au palmarès des artistes moins en vue, encore peu connus comme Joan as police woman (présente au festival des Inrocks et soutenue par Libé) ou Justine Electra (soutenue par... moi), je serai le seul ou presque à proposer leur noms. En clair : sur le site de France Inter, j'ai voté pour l'album étranger de l'année. J'ai proposé l'album de Cat Power, qui a eu une presse énorme et qui a fait 5 concerts en France cette année, tous applaudis, et j'ai aussi proposé (logique) Joan as police woman et Justine Electra (ça fait pas de mal de répéter leur nom, elles le méritent).
Si tout le monde fait comme moi, proposant du gros vendeur et du petit vendeur, les propositions marginales s'accumulent et surnagent les artistes les plus connus. Je peux toujours mettre the Gossip dans mon palmarès, je sais pertinemment que dans la plupart des magasins y compris les grosses enseignes on ne trouve pas forcément l'album 2006 en rayon sans le commander. Quant-à celui de Bat for lashes, excellent disque d'une artiste présente au festival des Inrocks, il n'est pas distribué en France, j'ai du le commander en import. Autant dire qu'on ne trouvera guère plus de 15-20 personnes en France pour le suggérer.
Voilà pourquoi les palmarès de lecteurs ne sont que de quasi-palmarès, qui reflètent plus les ventes que les préférences véritables. Imaginez que chacun propose 3 titres, chaque fois avec en première position un album peu connu (album différent pour tous les votants), en 2e position presque tout le monde met Cat Power, et en 3e position la totalité des votants met Gnarls Barkley. Au final, c'est Gnarls Barkley qui apparaît 1er du palmarès alors que personne ne le préfère.

Bon, il se trouve que les auditeurs de l'émission de Jean-Marc Four ont désigné comme album étranger de l'année : Cat Power. Ca tombe bien, j'aime bien JM Four, mais bien que ça me fasse plaisir ça ne change rien à ce qui précède. Et puis peut-être avons nous été peu nombreux à voter, en témoigne la présence (en 39e, certes) de Joan as Police Woman, ex-aequo avec Thom Yorke ou les Strokes.


Ca me fait penser au ballon d'or France Football. 52 journalistes, chacun d'un pays différent, donnent leur classement des 5 meilleurs joueurs de foot de l'année en Europe. 5 points pour la 1e place, 1 point pour la 5e. Les 52 votes sont détaillés dans le magazine, qui dresse aussi un tableau statistique : combien de fois le vainqueur a été cité en 1e position, combien en 2e position... et la même chose pour celui classé second. C'est une manière pas mal de mettre en évidence que le vainqueur reste un choix relatif.

C'est pour ça que j'aime bien quand un journal cite, à côté de la synthèse des choix de la rédaction, la liste des préférés de chaque journaliste. Ainsi, longtemps, des Inrocks. Ainsi, aujourd'hui, de Vibrations dans son numéro de décembre. Et c'est intéressant de regarder en détail, on s'aperçoit alors que certains journalistes puisent toutes leurs préférence dans un même style de musique (africain, folk, rock, là n'est pas la question). Tandis que d'autres panachent, un peu de folk, un peu de jazz, un peu de dance, un peu de rock, de chanson...
Vous me direz, le palmarès de Vibrations ne me parait pas moins étonnant avec ces explications que sans ;-)

Parmi mes petits chéris que je mets au top de mon année écoulée, Cat Power n'est classée que 35e par la rédaction des Inrocks (mais 3e pour les lecteurs qui ont voté, dont je ne suis pas). Le single de the Gossip apparaît 15e chez les Inrocks. De leurs 15 premiers albums, je n'en ai que 2 dont l'excellent de CSS, 4e pour eux et à portée de mon propre carré de tête. La 35e place de ma chère Cat Power la met tout de même devant ESG ou Sonic Youth, devant Mogwai, Jarvis Cocker, Thom Yorke, Abd al Malik et Beck. Justine Electra n'est citée que par Christian Fevret, et Joan as police Woman seulement par Pascal Bertin. Au palmarès de Magic, le préféré des Inrocks Midlake arrive bien classé et sur 30 albums Cat Power n'apparait pas. Comme je lis très régulièrement ces trois magazines depuis des années, vous conprendrez mon embarras quand la liste des « meilleurs de l'année » arrive 8-/

Finalement le palmarès annuel c'est l'occasion de faire le point sur ce qu'on n'a pas eu ou pris le temps de découvrir. L'album d'Ali Farka Touré écrase le palmarès de Vibrations et se taille une belle place aux Inrocks. Pas écouté. En fait la sortie de ce disque, je suis passé totalement à côté. Idem pour Sufjan Stevens ou Midlake. Mono, dont j'ai beaucoup aimé le premier album, est cité par Jérôme Provençal et me donne envie d'écouter leur dernier. Tony Allen a aussi sorti un album qui serait excellent, qui arrive dans les places 5 à 14 chez Vibrations, en compagnie de Cat Power et Nicole Willis. Plus étonnant, l'album de Gnarls Barkley se classe 2e, et si on trouve trace de Outkast et Scott Walker, inutile de chercher CSS.
Alors que CSS arrive bravement en tête des 5 albums sélectionnés par Libération, suivis des inévitables Arctic monkeys présents un peu partout, et des français Holden. Pas trace de Cat Power ;-), mais je vous reparlerai de Holden, dont un très joli titre figurait il y a des mois sur une compil des Inrocks.
Au final, pas tant d'unanimité que ça sur les pépites 2006.
Mais on va avoir du beau, du joli en 2007. Déjà annoncés, l'album solo de Valérie Leulliot, âme de Autour de Lucie, et celui de The good the bad and the ugly, super-band au line up le plus monstrueux de l'époque, et Bloc party, annoncé en concert au printemps à Paris, devrait aussi sortir son 2e tant attendu.
Slurp.



PS : 150. Vous comptez si vous voulez, sinon vous me faites confiance :
vous venez de lire le 150e billet de ce blog
(dont 2 de rififi et 1 de Carlotta). Héééé ouais.

Publié dans arbobo

Commenter cet article

Djac Baweur 01/01/2007 23:41

Et j'ai pas dit Débiles, hein. Attention.

Djac Baweur 01/01/2007 23:33

Le second effet Délibes, sans doute.

arbobo 01/01/2007 22:06

tout juste, c'est bien luit'es dopé en ce moment djac?impressionnant

Djac Baweur 01/01/2007 21:14

Ouias de ce que je coris en connaître, ça me dit bien Abd al Malik.
Juste pour vérifier, et, le cas échéant, me payer la honte (mais je suis plus à ça près sur ce blog) : c'est bien lui qui chante "les autres" ? (enfin je sais pas si c'est le titre, mais ça revient)

arbobo 01/01/2007 20:25

l'école c'est pas avant demain,d'ici là on peut écouter du bon son,là à l'instant j'ai un titre d'abd al malik dnas les oreilles, "m'effacer", qui mèle ambiance très Gainsbourg période "N°4", sample de Keren Ann, et un texte calin-frappeur comme on en fait peu. De la très très belle ouvrage, le gars.