Mickey et ses Miko

Publié le par arbobo

Quand le soleil arrive, que les jours rallongent et qu'on brûle d'envie de laisser quelques calories sur le dancefloor en balançant son pantalon taille basse au milieu de danseurs aux courbes étourdissantes, un petit coup de frais est le bienvenu.

Celui-ci, c'est Christophe qui me l'a soufflé, me serinant "alors t'as écouté?" si souvent que j'ai fini par comprendre qu'il voulait que je l'achète (copie privée, quand tu nous tiens...). Va pour le sujet "mainstream" de la semaine.
Quand j'ai entendu Mika, je n'ai pas tout de suite fait le lien avec le jeune minet, assez sympa au demeurant, dont j'avais croisé le faux-air de Beck sur Canal+. Il faut dire que chez Denisot on passe tellement d'énergie à oublier l'insondable bêtise des interventions des chroniqueurs, qu'on peine à se concentrer sur les invités.

Mika, donc.

Frais comme un cône miko et aussi vite avalé. Le genre de titre pour teenagers, on entend le début au bord de la plage ou de la piscine, le milieu sur la piste de danse, et la fin on fait pas tellement gaffe parce qu'on est en pleine fraternisation.

Mika, donc.
Son Relax, take it easy est tout un programme, rien que le titre on dirait la bande annonce d'un "spring break" à Miami.
Après Let's make love and listen to death from above de CSS - une tuerie ! - et I don't feel like dancing des Scissor sisters (que j'ai entendu au moins 3 fois samedi soir), voilà donc le nouveau tube modern-disco.
Rien de bien neuf, les cousinages sont connus, l'ambiance totalement early 80s comme la mode actuelle le veut (mode finissante?), et comme je vous le disais précédemment, les handclaps sont de la partie.

Joli syncrétisme, une intro à la Wham, une pincée de Queen dans la voix mâtinée d'une dose de Robbie Williams, une photo d'Elton John dans le calcif, des rollers bien disco aux arpions, il ne manque plus que le Tang et les cartons d'invit' dessinés à la main avec le kit crayola reçu à noël.

Mika, c'est la boum pour adultes. Les jeunes ont toutes les chances de trouver ça crainteux comme une vieille paire de "Nastase" qui pue, mais nous honnètement on aime bien.
De toute façon c'était ça ou le nouvel album de Norah Jones, et il faut bien se distinguer un peu de temps en temps, quoi, flûte.

Publié dans arbobo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rififi 05/03/2007 00:14

ça rappelle Queen et moi, ça me rappelle aussi Abba :-/alors bon, pour le coté kitsh ... mais pas plus

mebahel 05/03/2007 00:05

le plaisir est pour moi ;-)

jijiparis 04/03/2007 23:58

Tout simplement merci pour le tuyau... pour le tube !J'adore...

Ama-L 28/02/2007 23:30

Christophe > En même temps, à raison d'un article tous les deux mois, t'as pas peur qu'elle moisisse un peu ta phrase? ;-)

Christophe 28/02/2007 20:29

Entendu le dernier Souchon sur Canal, Putain ça penche, moitié mauvais, moitié bon. Mais, en bon dj des familles (quand je dis bon, c'est une figure de style), je suis sûr que je ferais mouiller (des liquettes, entendons nous) avec ça.
Tiens, je suis tellement fier de ma phrase que je vais la réutiliser pour un article de Pop Hits, allez hop !

6eb