Blowin in the wind

Publié le par arbobo

On tombe parfois sur des rééditions de disques dont on ne soupçonnait pas l'existence. Par exemple, lorsque je parlais des acteurs qui ont fait des disques, je n'avais aucune idée que David Hemmings entrait dans cette catégorie.

Pourtant, il a gravé 9 pistes, en 1967. Happens est ressorti en 2004. Un disque très convenable, même pas mal du tout par moments. On y retrouve le son et les ambiances qui faisaient recette à l'époque, une pop assez douce, soutenue par une guitare et parfois des cordes, qui peut rappeler de loin Love, Procol Harum, voire les Kinks pour leurs morceaux les plus légers (en tout cas pas le pré-hard de You really got me). Autre signe des temps, les percussions indiennes de Good king James et le sitar de Anathea.

Hemmings chante assez bien (rien d'ébouriffant non plus), et il est capable de s'adapter à des titres suffisamment différents pour exiger de modifier son chant. Si vous vous souvenez de scopitones de l'époque, des chemises à jabot et vestes inspirées de l'Ancien régime, vous aurez une idée de l'ambiance pop-baroque distillée par une partie de ce disque, à commencer par les flûtes qui nous accueillent tout d'abord.
Mais une partie seulement, car Talking LA, son chant guttural et sa rythmique obsédante, nous ramènent autant aux blues hypnotiques des Rolling Stones et qu'aux improvisations des saxophonistes de jazz. On se surprend même à penser au Velvet Underground, qui débutait à la même époque.

Je n'irai pas aussi loin dans l'éloge que Dusty groove, site qui en a pourtant vu plus d'un. On ne trouve pas forcément beaucoup de disques, toutefois, qui offrent ce degré de synthèse, entre Angleterre et Amérique, entre pop, blues, jazz. C'est clairement une des qualités de ce disque, qu'on peut écouter plusieurs fois de suite sans bailler d'ennui. Comédien remarqué (Blow up, un must see d'Antonioni), réalisateur, ce type savait tout faire. Tout savoir faire, 'est aussi une chose rarissime sur un disque, des paroles improvisées au cours de l'enregistrement ! Sur un titre dont la musique était composée, et sur deux autres entièrement improvisés avec les musiciens :-) Rien que pour ça il vous faut ce disque.

Il faut dire aussi que Hemmings a bénéficié d'un casting de luxe, avec comme choriste deux membres des Byrds, excusez du peu. Réédition ou pas, tout tient la route dans ce disque, sans faute de goût ni orchestration déficiente. Il n'y a rien de trop, ce qui n'est pas évident quand on verse dans les ambiances baroques. Vous trouverez ici une description plus précise tirée des notes de pochette, auteurs des chansons, etc.

Vous avez aussi des extraits en écoute ici, mais les extraits rendent mal justice à ces morceaux. Heureusement vous avez After the rain en intégralité en streaming ici. Et même un peu plus à cet endroit (avec une surprise)...
Enjoy :-)

Commenter cet article

cactus aime le mot dit 30/11/2006 16:43

je continue mon enquète : à bientôt !

arbobo 29/11/2006 09:36

rififi, effectivement dans l'autre article c'est un lecteur qui a comblé cette lacune dans un commentaire.je crois que je ne l'ai pas entendu.Hemmings, son disque n'est pas étourdissant, il y a l'intérêt et la prouesse des paroles improvisées, et le plaisir de découvrir cet acteur sous un autre angle.Mais c'est vrai aussi, tu as raison, que la moindre réédition d'un disque passé inaperçu il y a 30 ans est systématiquement présentée comme une pépite. Récemment par exemple, Judee Sill a eu ce genre de traitement, mais je ne suis pas conquis.

rififi 29/11/2006 04:35

ben elle est où la fin de la phrase ? c'est pas parce qu'elle veut rien dire qu'il faut la saboter ! :-(
donc :

pas mal l'Hemmings, mais pas de quoi se rouler par terre

et pour Shatner, "Ha Been" date novembre 2004.

rififi 29/11/2006 04:32

pas mal l'Hemmings, mais pas de quoi se

par contre, j'écoute et réécoute régulièrement le capitaine Kirk... Tu n'en parles pas dans l'autre aricle, mais William Shatner a sorti un disque l'année dernière je crois (il me semble qu'il y en avait eu un autre avant, mais je ne suis pas sure).
Il parle plus qu'il ne chante, c'est vrai,mais c'est excellent :-)

arbobo 27/11/2006 12:31

petite précision, glanée dans un des liens que j'ia mis dans l'article : Hemmings aurait chanté l'opéra, dans sa jeunesse.le chant lyrique n'ayant aucun rapport avec le chant "pop", on aurait peine à deviner ce talent là dans ce disque. Sur certaines pages, je suis même tombé sur des commentaires assez désobligeants sur sa voix. Comme quoi...