Holy Hail

Publié le par arbobo

L'autre soir, après un bon dîner chez Marie Myriam (si si, c'est là, on y mange bien), qu'allions nous pouvoir inventer pour perdre le centième des calories que nous venions d'ingurgiter?

Tout ankylosés et le sang un peu alourdi par un chargement clandestin mais néanmoins légal, nous renoncions, une fois de plus, à nous rendre à une soirée Barbi(e)turix, soirée queer à laquelle j'aimerais bien trainer Cyril un de ces quatre (ama-l et christophe, les autres comparses de la soirée, n'y auraient pas vu de quoi s'effaroucher). Restait, proximité oblige, l'inévitable Flèche d'Or.

L'avantage de la Flèche d'Or, en dehors qu'on y boit de la Heineken totalement insipide (ah non, ça c'est un des incon- vénients, au temps pour moi), c'est qu'on y découvre des groupes.
Le futur juste devant tes yeux, tu vois, les grands de demain en tout petit sur scène, le kiff quoi.


Holy hail, je ne sais pas grand chose d'eux, si ce n'est qu'ils sont 4, qu'ils sont de New York, et qu'ils sont bons. Leur premier EP vient de sortir, sur itunes et en import (sur itunes en 128kbps, c'est franchement l'arnaque). Curieusement, le disque est moins bon que le concert que nous avons vu, une demi-heure excellente. A moins que ce ne soit le bitrate des morceaux qui sape l'épaisseur. Maintenant que j'ai bêtement filé mes thunes à apple (la Fnac les vend en 256), je vais pouvoir pirater les morceaux à un taux correct sur soulseek o_O

Sur les photos, ils sont d'abord outrageusement beaux, autant que dans le souvenir que j'ai de leur passage sur scène (et décidément, une fille avec une guitare je trouve ça super sexy). Ils ont aussi un faux air de CSS, pas new yorkais pour rien les Holy hail, ils ont le nez et du style. C'est secondaire mais ce bon goût et la tendance à mélanger les styles, on la retrouve dans leur musique. Etrangement, d'un moment à l'autre on entend tantôt un groupe anglais tantôt un groupe américain, dans la filiation de Le Tigre, et avec comme influences dominantes Blondie et the Cure, voire Talking heads et New Order. Pas encore à ce niveau là, sinon ils rempliraient déjà le stade de France, mais ils font du beau boulot et se le donnent bien sur scène, c'est cool.

Cat la blonde a une voix pas trop mal mais trop limitée et avec trop peu de personnalité pour nous tenir en haleine bien longtemps. En fait Cat est rapeuse à l'origine, dans le groupe Fannypack. Heureusement son frère Kevin n'a qu'à lâcher quelques mots pour nous accrocher. Pour les reconnaître c'est facile, ceux qui chantent sont blonds, c'est le hair code :-) Michally tient la basse avec ce qu'il faut de feeling et Matt fait le boulot à la batterie. Ca bouge vraiment bien avec eux, pas étonnant que the Rapture les ait pris pour leur première partie sur quelques dates. Sacré passeport de la part d'une des plus grosses machines à danser actuelles. Parmi leurs influences revendiquées, on trouve aussi the Gossip, ce qui ne peut que me faire plaisir.

La BBC1 les aime déjà, ça va monter rapidement. "Stay tuned", comme ils disent, je vous tiens au courant. Ils gagnent à être vus sur scène, c'est punchy, ça vit, c'est sale et dansant, j'adore :-)
Guettez les programmes, ils feront certainement des dates en Europe cet été.

Commenter cet article

arbobo 07/11/2007 12:16

le label Third side vient de sortir une compilation "Tape that volume 1", contenant notamment un titre de Holy Hail. l'album est prévu en début d'année je vous tiendrai au courant.http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=233333800

Christophe 06/04/2007 12:29

ayé c'est réparé !

c'était une adresse à rallonge, pas très short...

xzq (hooo)

Ama-L 06/04/2007 01:09

Christophe, il y a un souci dans ta signature.À part ça, c'est le printemps on dirait ;-)

Christophe 05/04/2007 22:42

Hail hail Rock'n'roll !*

(* Trad. : Putain z'avez-vu la nouvelle collec patalons chez H&M ?)

233

arbobo 05/04/2007 19:02

quand christophe faire "houba", christophe content