Carlotta

Publié le par arbobo

Carlotta.

VJ, pour les intimes. En long : VJ Carlotta.

Ces 2 lettres ne veulent pas dire "Véronique Janot" mais video-jockey, équivalent vidéaste de disc-jockey. Carlotta c'est un bon.
C'est aussi un pote, mais si je le trouvais nul j'en parlerais avec plus de discrétion.

Carlotta est aussi le nom à une maison d'édition de vidéos, à laquelle on doit notamment un coffret de 3 films de Samuel Fuller dont je vous causerai probablement puisque j'ai enfin gagné quelque chose sur le site des Inrocks, à la 800e tentative.
Carlotta, la seule, la vraie, est une imitiation, une usurpatrice, c'est ce fameux personnage féminin du Vertigo de Hitchcock (Sueurs froides). Visiblement elle a tapé sur quelques systèmes, celle-là. aucun raport avec notre zig.

Sur le site de VJ Carlotta, on trouve toutes sortes de choses. On trouve d'abord une vidéo en page d'accueil, sorte de cv filmé. H-I-L-L-A-R-A-N-T. Franchement, il a aussi des talents d'acteur, en plus de son joli coup d'oeil derrière la caméra. Les leçons de Woody Allen et de Friends réunies dans un même court métrage. J'en barris de joie rien que d'y penser.

Carlotta, comme VJ il rencontre aussi des gens qui grattent des trucs et tapent sur des machins. Dans le milieu on appelle ça "un groupe". Le groupe, sachez-le, est une entité qui se pique de faire de la musique. Oui madame, de la musique, et pour jeunes encore, allez donc, mais y'en a que pour les jeunes décidément !
Calmons-nous. Comme si ça ne suffisait pas, Carlotta suit un groupe appelé MIG, qui fait un rock indé de bon aloi, matiné de Morcheeba et chanté en partie en arabe. On trouve plusieurs vidéos de MIG sur son site.

Honnètement c'est pas la partie que je préfère. De même sa fiction n'est pas ce que retiendrai le plus. Elvis vaut le coup, comme fiction, on se bidonne bien et c'est un peu gore, tout ce qu'il faut. Mais ses courts métrages animés, chaque fois sur un morceau, comme des clips, savourez-les et faites les connaître autour de vous. J'ai une faiblesse pour le jeu de tiroirs, mais les poissons rouges ou la danse des robots sont tout aussi réussis.
Ce qui est bien quand on connait des artistes, c'est qu'ils ont du talent. Ce qui est moins bien, c'est qu'ils en ont plus que moi.


En tout cas, n'appelez jamais un jouet Elvis, vous pourriez le payer cher.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kfig 29/11/2007 17:19

Excellente maison, j'ai plusieurs Pasolini, un Fellini et je dois avoir aussi un coffret Jean-Claude Brisseau (cinéaste bien trop méconnu soit dit en passant, ses premiers films sont pourtant exceptionnels et on ne peut plus d'actualité, je pense à "De bruit et de fureur"). Par contre c'est vraiment pas donné, la qualité se paie dans les DVDs comme ailleurs et faut vraiment être "motivé" comme on dit (ou alors avoir de bons copains, ou encore une énorme médiathèque)...

harold 04/06/2006 19:34

Je me méfie des VJs, traumatisé que j'ai été par Hextatic. J'aime pas la répétition visuelle, encore moins sur grands écrans ça me perturbe.
Mais bravo Carlotta, c'est vraiment bien tout ça (génial le cv !)